Raindrops

(La femme sans nom)

C'est une histoire de gouttes.
Il y en a une dense, couleur rubis, qui s’allonge en glissant du visage tuméfié et ruisselant de sueur d'un jeune boxeur.
Les rêves, les espoirs et les désirs de trois générations d'immigrés vont se dissoudre avec elle sur le tapis d’un ring.
Au même moment, à quelques kilomètres de là, une larme transparente, au goût amer de sel, s’écrase sur un parquet aux planches disjointes tandis que, peu à peu, l'atmosphère se remplit de gaz.
Mais il vaut mieux commencer par le début.
D’abord il y avait les gouttes de pluie, des millions de gouttes qui ne cessaient pas de tomber, sans aucune cohérence, depuis le matin. Et elles s’écrasaient encore sur mes vitres, il y a quelques heures, au crépuscule…
J'étais là.
Je regardais les gouttes de pluie glisser sur les vitres, je pensais qu'elles s’unissaient les unes avec les autres... et je contemplais l'esthétique compliquée de leurs parcours extravagants.
Fortuits ?
Philosophie stochastique.




NdK (Note du Kuiry)
Une journée morne
L'histoire s’ouvre sur une journée de pluie.
Ou mieux, elle commence le soir.
J'ai pensé à Dog après un de ces après-midis oisifs quand on décide de faire ce que, pendant longtemps, on a remis à plus tard : ranger une pièce, des photos, des dossiers. Il m'arrive souvent de ne pas achever mon travail parce que par hasard je trouve une vieille photo, un dessein, un papier ou un truc qui me fait penser à quelque chose et me fait rêver. Et pendant que l'après-midi s’achève je reste là hébété, avec un vague sentiment de culpabilité, laissant mes affaires encore plus en désordre qu'avant.
Voilà selon moi, au début de l’histoire, Dog se trouve exactement dans cet état d’esprit. Il est en train d’observer la tombée de la nuit à travers les arabesques que les gouttes de pluie dessinent sur ses vitres et il laisse son esprit vagabonder sur la casualité des événements de la vie.

C’est ça...
la philosophie stochastique!



Lisez la version française de
"Raindrops"

... elle est disponible en e-Book au format Kindle sur Amazon.
Merci!

Dog Kane est détective privé.
Difficile de dire pourquoi...
Apparemment il ne gagne pas beaucoup d'argent et il a l'air de ne pas être réellement persuadé de l'importance de ce qu'il fait, il n'a rien à cacher dans son passé, et il ne cherche à se venger de personne.
A première vue, il ne donne pas l'impression d'être particulièrement doué pour son métier : il n'est pas costaud, il ne fait pas de plaisanteries subtiles et il a plutôt tendance à se distraire.
Il joue les durs et même si sa profession l'oblige à un certain cynisme il est resté romantique. Il s’efforce à reproduire les stéréotypes du détective pour avoir plus de crédibilité : plaque sur la porte en verre dépoli de son bureau, salle d'attente, casier à dossiers, revolver.
Esprit tourmenté, par moments inconstant, souvent il semble agir au hasard à la recherche de quelque chose, ou bien cherche-t-il seulement à échapper à une existence banale en se cachant derrière ses éternelles lunettes noires?
Pas de secrétaire (malheureusement), mais deux assistants à mi-temps: Elwood Jackson et Charlie Wong.













Post N.24
Precedente   Successivo
Muoversi avanti e indietro con le frecce

Oltre alle produzioni tipografiche consulta anche l'elenco degli e-Book con protagonista Dog Kane



Gaggia Francesco - Via del Platano, 25 - Perugia (IT) | P.IVA 03317210544 | Vers. 1.1 - 2017 © Tutti i diritti riservati.